Guide de conduite en Islande 2021

Conduire en Islande est la seule façon de découvrir pleinement la beauté époustouflante de cette nation insulaire. Consultez ces conseils essentiels, obtenez votre permis de conduire international et vous serez prêt à partir.

Mise à jour avr 9, 2021·9 min de lecture
Driving Guide

Conduire en Islande sonne un peu comme un voyage dans l'inconnu. La nation n'est pas seulement célèbre pour ses paysages époustouflants et sa beauté naturelle, mais aussi pour ses conditions météorologiques difficiles. La perspective de conduire en Islande en hiver est naturellement une idée qui pourrait vous faire réfléchir à deux fois et soulèvera sans aucun doute plusieurs questions dans votre esprit. Ceux-ci peuvent inclure le type de voiture que vous devez louer, si conduire en Islande avec un permis américain est autorisé, des conseils sur la conduite du Cercle d'Or en Islande, les distances et les horaires de conduite courants en Islande, si conduire en Islande en mars signifie que vous continuerez négocier les conditions de l'Arctique et un million d'autres choses.

Les sites touristiques islandais ont tous les ingrédients pour devenir une destination de vacances pour ceux qui aiment le grand air et le sens de l'aventure. Il y a plus de 100 000 kilomètres carrés à explorer, et pourtant la population n'est que de 360 000 habitants. Cela signifie qu'elle a la plus faible densité de population de toutes les nations d'Europe. Pour mettre cela en contexte, il s'agit d'un pays dont la superficie totale n'est que légèrement inférieure à celle de l'Angleterre, qui compte 55 millions d'habitants.

En d'autres termes, c'est la destination idéale à explorer à votre guise, à votre rythme et selon vos propres règles. Mais pour ce faire, vous devrez sans aucun doute le faire dans votre propre voiture, donc conduire en Islande sera essentiel. Visitez l'Islande et rendez votre conduite facile et sans tracas grâce aux conseils de conduite ici !

Dois-je obtenir un permis de conduire international pour conduire en Islande ?

Conduire en Islande avec un permis américain nécessite un permis de conduire international (PCI). Ce document reconnu internationalement fournit exactement les mêmes informations que celles figurant sur votre permis de conduire américain, mais est traduit dans 12 langues courantes, dont l'islandais. Si vous avez l'intention de louer une voiture lors d'une visite en Islande, un IDP est absolument essentiel pour toute personne titulaire d'un permis ou d'un permis de conduire délivré en dehors de l'Union européenne.

En plus d'avoir besoin d'un PDI pour louer une voiture, il vous sera également demandé de le produire si vous avez une quelconque interaction avec la police de la circulation, par exemple si vous êtes impliqué dans un accident ou si vous êtes soumis à un arrêt ou à un contrôle aléatoire.

Photo of Iceland

L'Islande n'est pas membre de l'Union européenne mais fait partie de l'Espace économique européen. Conceptuellement, cela signifie qu'il s'agit d'un pays qui a des liens étroits avec l'UE et que les contrôles de permis de conduire en Islande acceptent généralement un permis délivré par l'UE à sa valeur nominale. Cependant, pour ceux d'entre nous qui prévoient de conduire en Islande avec un permis américain, un permis de conduire international (IDP) est nécessaire.

Il s'agit d'un document qui peut être délivré en ligne et qui fournit toutes les informations clés de votre permis de conduire d'une manière instantanément compréhensible. Le PDI est traduit en 12 langues différentes, et est reconnu et compris dans des pays de toute l'Europe - y compris l'Islande.

Pourquoi s'embêter avec un IDP ?

Vous avez probablement déjà entendu que pratiquement tous les 360 000 habitants de l'Islande parlent anglais, et beaucoup le font couramment. Vous vous demandez peut-être pourquoi, dans ce cas, vous avez besoin d'un PDI.

La question n'est pas tant de comprendre ce qui est écrit sur le permis que de fournir cette information dans un format acceptable et sur un document reconnu. Les commis à la location et les agents de police s'occupent des personnes déplacées tous les jours et si vous avez un permis à l'étranger, ils s'attendent à en voir un.

Il est certain que vous pourriez avoir de la chance et être autorisé à louer une voiture sur simple présentation de votre permis, mais ce n'est pas un risque à prendre. En fait, cela pourrait entraîner encore plus de problèmes plus tard si vous êtes impliqué dans un accident ou si vous êtes arrêté par la police et qu'on vous demande de produire votre PDI.

L'autre fait important à retenir est que votre IDP complète votre permis de conduire américain officiel, il ne le remplace pas. Donc, à chaque fois que vous conduisez en Islande, assurez-vous d'avoir les deux documents avec vous et en lieu sûr, ainsi que les documents de votre véhicule.

Demander un permis de conduire international en Islande

Tant que vous êtes âgé de 18 ans ou plus et que vous détenez votre permis de conduire américain depuis six mois ou plus, vous pouvez faire une demande d'IDP. Si vous êtes un jeune conducteur ou un conducteur inexpérimenté, cependant, gardez à l'esprit qu'avoir un PCI n'est pas une garantie que l'entreprise de location sera prête à vous laisser louer une voiture - mais plus sur cela dans un moment.

Un IDP standard est émis avec une période de validité de 12 mois, donc ne le commandez pas avant d'être certain de vos dates de voyage et d'avoir confirmé vos billets. Il est généralement émis en quelques jours, et il existe même un service accéléré haut de gamme qui permet de le retourner en quelques heures. Même si vous aimez être super-efficace et organisé, le fait d'envoyer votre demande quelques semaines avant votre départ vous laissera plus que suffisamment de temps.

Photo of Iceland

Comment se déroule la location de voiture en Islande ?

Tant que vous avez votre permis de conduire, votre PCI et votre carte de paiement, vous constaterez que la mécanique de la location d'une voiture en Islande est pratiquement identique à celle de la location aux États-Unis. Vous verrez même les mêmes compagnies de location de voitures en Islande, surtout si vous louez une voiture à l'aéroport. Il s'agit notamment d'Avis, de Hertz, de Budget et de tout le reste.

Photo of Iceland Car Rental

Dans l'ensemble, le processus de location d'une voiture en Islande n'est pas différent de celui des autres pays. L'Islande dispose d'un choix de sociétés de location, dont des grands noms familiers comme Hertz ou Avis et des dizaines d'opérateurs locaux, également. La plupart sont à Reykjavik, et c'est là que vous êtes susceptible de récupérer les vôtres.

Voici quelques conseils spécifiques à garder à l'esprit pour vous assurer de prendre plaisir à conduire en Islande dans le véhicule de location que vous vouliez - et que vous l'obteniez au meilleur prix possible.

Réserver une voiture de location en Islande

Si votre expérience de location de voiture consiste à sauter d'un avion à un aéroport américain et à voir quelle société de location propose les meilleures offres de dernière minute, vous devez ajuster votre état d'esprit pour conduire en Islande. C'est un pays dont la popularité touristique augmente d'année en année, et pratiquement tout le monde veut une voiture de location. Les aubaines de dernière minute n'existent pas ici, et bien que vous puissiez probablement louer quelque chose sans réservation, il s'agira de prendre ce qui vous est donné et de payer une prime pour cela. Réservez aussi longtemps à l'avance que possible et utilisez un site de comparaison en ligne pour obtenir le meilleur tarif.

Jeunes conducteurs, prenez garde

L'âge minimum pour conduire en Islande est de 17 ans. Cependant, la plupart des agences de location ont des règles spécifiques concernant les jeunes conducteurs ou les conducteurs inexpérimentés. En règle générale, la condition la plus courante est que le conducteur doit être âgé de 20 ans ou plus et être titulaire d'un permis de conduire depuis au moins un an. En outre, les personnes âgées de moins de 25 ans peuvent être soumises à certaines restrictions ou se voir demander de payer un loyer plus élevé.

Assurez-vous que vous êtes bien assuré

La question de savoir s'il faut choisir l'assurance de base et espérer le meilleur ou payer plus pour une assurance collision et dommages complète est toujours une question délicate. En général, c'est une décision qui dépend de vos préférences personnelles et de savoir si vous êtes prêt à risquer une responsabilité excédentaire importante en cas de problème. Conduire sur la rocade islandaise, cependant, est très différent de descendre l'autoroute à la maison, ou même de conduire sur l'autoroute en France. Vous passerez inévitablement du temps sur des routes de gravier, et il est trop courant que des pierres soient projetées par d'autres voitures directement dans votre carrosserie ou votre pare-brise. Une assurance complète est un bon investissement, mais cela ne signifie pas nécessairement l'acheter au bureau de location. Votre compagnie de carte de crédit ou même votre propre courtier d'assurance à domicile pourraient être en mesure de vous proposer une offre beaucoup plus rentable. L'une des choses les plus importantes que vous devriez faire avant de quitter le terrain avec une voiture de location est de vérifier tout ce qui concerne votre location de voiture.

La politique en matière de carburant - c'est toujours une question épineuse, car les différents organismes ont des politiques différentes quant à la nécessité de rendre le véhicule avec un réservoir plein. Si on vous donne la possibilité de payer à l'avance votre carburant, ce qui signifie que vous devez prendre la voiture pleine et la rendre vide, c'est généralement la chose la plus rentable à faire. Cela vous évite également de faire le plein avant de déposer la voiture. Le plus important est de lire et de comprendre la politique afin de savoir quoi faire et de ne pas se voir imposer des frais de ravitaillement en carburant pour avoir fait une erreur.

Politique de kilométrage - il y a tellement de merveilles à voir en Islande, que vous pouvez finir par couvrir un kilométrage important pour en cocher même une poignée. Certaines agences imposent des limites de kilométrage, ou offrent le choix entre un kilométrage limité ou non. Bien sûr, cela dépend de la distance que vous avez l'intention de parcourir en Islande, mais si vous pensez être proche de la limite, il vaut mieux payer un petit supplément et savoir que vous n'avez aucune restriction...

Rassembler les documents nécessaires

Les exigences en matière de documentation d'une société de location en Islande sont les mêmes que celles que vous trouverez ailleurs. Le commis devra vérifier votre permis et votre PCI, ainsi que votre passeport et la confirmation de votre réservation. Si vous avez contracté votre propre assurance, assurez-vous d'avoir également ces documents avec vous. Enfin, n'oubliez pas votre carte de crédit. L'Islande est presque entièrement sans argent liquide et les paiements par carte sont l'option par défaut, alors assurez-vous d'avoir un choix de plastique dans votre portefeuille et que celui-ci fonctionne avec une puce et un NIP.

Quel est le type de véhicule le plus approprié pour la conduite en Islande ?

Si vous avez conduit dans d'autres pays européens, vous savez que certaines règles sont généralement recommandées, comme par exemple demander une transmission automatique comme option spéciale et avoir une voiture aussi petite que possible pour tout le monde afin d'éviter la faillite à la station-service.

Cependant, un Américain qui conduit en Islande doit penser à des choses différentes. Bien sûr, les prix du carburant en Islande sont aussi obscènes que dans la plupart des pays européens - en fait, l'essence et le diesel sont encore plus chers ici qu'en Europe continentale, alors préparez-vous à des prix d'environ 230 à 240 ISK par litre. Ça fait bien plus de 7 $ le gallon. Cependant, si un petit diesel économique est parfait pour faire le tour de la capitale et même pour conduire le Golden Circle en Islande pendant l'été, pour un voyage plus aventureux, vous devez vraiment vous assurer d'avoir un véhicule à la hauteur.

Quand seul un 4x4 fera l'affaire

Vous avez l'intention d'emprunter les fameuses routes F d'Islande ? La conduite hors route en Islande est strictement interdite, mais ces routes F sont des pistes de gravier qui traversent, et parfois presque directement, les montagnes. Seuls les véhicules à quatre roues motrices sont autorisés sur les routes F, mais avant de contracter une deuxième hypothèque pour couvrir les frais de carburant, voici quelque chose à garder à l'esprit : La plupart des entreprises de location proposent des petits 4x4 qui sont tout aussi performants que leurs grands frères et qui couvrent environ deux fois la distance avec la même quantité de carburant.

Une bonne règle de base est de regarder ce que les locaux conduisent, et en Islande vous verrez de petits 4x4 Suzuki et Daihatsu affronter les conditions les plus difficiles. Ils sont aussi beaucoup moins intimidants à conduire si vous êtes nouveau au volant, mais bien sûr, si c'est le cas, il est logique de s'entraîner à conduire un 4x4 au retour à la maison avant de partir dans la nature sauvage islandaise.

Un véhicule à quatre roues motrices est également indispensable si vous prévoyez de parcourir l'Islande en novembre ou plus tard. C'est même le cas si vous ne conduisez que sur le périphérique en Islande, car les chutes de neige peuvent être fortes et soudaines à tout moment, de début novembre à avril. Dans un instant, nous allons aborder plus en détail la conduite hivernale en Islande.

Une tournée estivale dans une berline régulière

Conduire en Islande en août est une proposition complètement différente de celle qui est faite en mars, bien sûr. Pour une tournée estivale qui suit la route périphérique de 1 332 kilomètres (828 milles) du pays, une voiture à deux roues motrices sera à la hauteur. N'oubliez pas que même si la majeure partie du périphérique est sur une surface pavée régulière, il y a des endroits où la route n'est pas en si bon état, et vous serez confronté à des collines abruptes et des virages sinueux.

Pour ces raisons, la voiture de ville la moins chère et la plus petite n'est pas le meilleur choix. Vous avez besoin de quelque chose qui soit capable d'absorber une bosse ou deux et qui ne se débatte pas avec les montées abruptes. De plus, gardez à l'esprit que la transmission manuelle (stick shift) est la norme en Islande. Si c'est quelque chose que vous êtes à l'aise de conduire, cela vous donne un meilleur contrôle sur la voiture et vous permettra de réaliser une meilleure économie de carburant. Bien sûr, si vous n'avez pas l'habitude d'utiliser un embrayage et de changer les vitesses, c'est juste un souci supplémentaire, alors mieux vaut payer un petit supplément et choisir une automatique. Il suffit de se rappeler les conseils de tout à l'heure et de les réserver bien à l'avance, car il n'y aura pas beaucoup de choix.

Explorer la ville et le Cercle d'Or

Pour une excursion plus courte, comme un week-end à Reykjavik, et un tour du Golden Circle, vous pouvez opter en toute sécurité pour la plus petite voiture qui accueillera tous les passagers dans le confort. Du moins, c'est le cas si vous allez conduire en Islande en mai ou plus tard.

Bien qu'il s'agisse de la route la plus courte et la plus touristique, même conduire le Golden Circle Iceland en hiver est quelque chose qui ne doit pas être entrepris à la légère, alors ne risquez pas de vous retrouver coincé dans une congère juste pour économiser une poignée de dollars.

Photo of Iceland Car Rental

Quelles sont les règles et conventions de conduite les plus importantes en Islande ?

La conduite en Islande présente de nombreux aspects qui la rendent très différente des États-Unis. Cependant, si vous demandez "de quel côté de la route conduisent-ils en Islande", une bonne nouvelle pour les Américains qui conduisent en Islande est qu'ils conduisent à droite, comme ils le font chez eux.

Les règles de base de la route suivent les conventions internationales normales. Le bon sens et la conduite défensive vous mèneront loin et sont les principales choses dont vous avez besoin pour une visite sans problème. Passons en revue quelques-unes des règles de conduite les plus importantes en Islande, écrites et non écrites, qui permettront d'éviter les contraventions de la police ou les malentendus avec la population locale.

Gardez vos lumières allumées

La visibilité peut être un défi, surtout si vous conduisez en Islande en décembre lorsque les journées sont courtes. Vous êtes légalement tenu d'avoir vos feux allumés à tout moment lorsque vous conduisez en Islande, de jour comme de nuit.

N'utilisez pas votre téléphone

Comme le reste de l'Europe, l'Islande a des règles strictes concernant la distraction au volant. En ce qui concerne les téléphones portables, cela signifie que vous ne devez pas les utiliser ou les toucher en conduisant. Les kits mains libres sont autorisés, à condition qu'ils ne vous distraient pas de la route. Si un officier de police juge que vous êtes distrait, vous risquez une amende d'environ 5 000 ISK (40 $).

Ne pas boire et conduire

Le taux d'alcoolémie maximum légal en Islande est de 0,5 mg/ml. Cela signifie que même un verre de vin ou une bière pourrait vous faire dépasser la limite. L'Islande envisage actuellement de réduire encore la limite, le message devrait donc être clair et net. Si vous conduisez en Islande, évitez toute boisson alcoolisée. N'oubliez pas que chaque pinte de bière ou verre de vin met environ deux heures à quitter votre système - parfois même plus longtemps. Cela vaut la peine d'y réfléchir sérieusement si vous envisagez de prendre un verre le soir et que vous avez l'intention de conduire tôt le matin. L'amende minimale pour conduite en état d'ivresse en Islande est de 75 000 ISK (625 $). Cependant, tout dépend de la gravité de l'infraction, et des peines d'emprisonnement sont également possibles.

Ceinture de sécurité

Un rapport publié fin avril 2019 a confirmé que les quatre premiers mois de l'année s'étaient écoulés sans qu'il y ait eu de décès sur les routes islandaises. C'était la première fois que cela se produisait depuis 1940, et cela représentait une énorme amélioration par rapport à la moyenne de 1,5 décès par mois de l'année précédente. Les autorités islandaises affirment que le facteur le plus important est la stricte application des lois sur le port de la ceinture de sécurité. Tous les occupants de la voiture doivent porter une ceinture de sécurité, qu'ils soient assis à l'avant ou à l'arrière du véhicule. Les enfants de moins de 12 ans doivent avoir un siège d'enfant ou un rehausseur adapté à leur âge. La police considère que l'application de ces règles est essentielle pour sauver des vies, alors attendez-vous à recevoir une amende si vous ou vos passagers ne bouclez pas votre ceinture.

Accélération

Vous verrez des contrôles de vitesse réguliers sur les routes d'Islande, à la fois sous forme de patrouilles de police et de caméras statiques. Ces derniers ont des panneaux d'avertissement avant que vous ne les atteigniez, montrant une caméra blanche sur fond bleu et le mot Löggæslumyndavél, qui signifie "caméra des forces de l'ordre". Les caméras automatiques envoient un ticket directement à l'agence de location, qui ajoutera automatiquement le montant sur votre carte de crédit. Si vous êtes arrêté par un agent de police et qu'on vous remet une contravention, vous pourrez payer sur place par carte de crédit ou de débit. Si vous ne le faites pas, vous devrez probablement vous rendre au poste de police pour d'autres discussions, donc il vaut mieux en finir. Les amendes vont de 10 000 ISK (80 $) à 115 000 ISK (920 $) selon la vitesse à laquelle vous rouliez. Le moyen le plus simple d'éviter une amende pour excès de vitesse en Islande est de ne pas dépasser la vitesse autorisée - et ces limites sont très faciles à comprendre :

  • Zones urbaines - 50 km/h (30 mph)
  • Routes rurales en gravier - 80 km/h (50 mph)
  • Routes rurales pavées 90 km/h (55 mph)

Il arrive que des limites inférieures soient affichées, auquel cas elles ont priorité sur les limites standard mentionnées ci-dessus.

Hors route

Ces routes F peuvent paraître à première vue comme une mêlée générale, mais ce sont de vraies routes et elles sont balisées, même si ce n'est pas toujours évident. Veillez à vous y tenir, car la conduite d'un véhicule à moteur hors route est strictement interdite et vous mettra dans l'embarras auprès des autorités.

Rendement aux animaux

Ce n'est pas exactement une règle, mais c'est certainement l'un des conseils les plus importants pour conduire en Islande, car il n'y a aucune garantie qu'ils vous cèdent. Même sur le grand périphérique, vous rencontrerez des moutons, des chevaux islandais et peut-être même des rennes si vous êtes dans l'extrême nord-est. Un choc avec l'un d'entre eux gâchera votre journée et votre voiture de location, et pourrait causer autant de blessures à vous ou à vos passagers qu'à l'animal. Ralentissez, mettez-leur une large couchette et souvenez-vous qu'ils étaient là bien avant nos véhicules à moteur.

Faites attention aux ronds-points

Les ronds-points sont parfois présentés comme le plus grand ennemi de la conduite américaine en Islande, ou même ailleurs en Europe. Il n'y a pas vraiment de grand mystère, et la règle habituelle de la circulation sur le rond-point ayant priorité sur les véhicules qui s'y joignent s'applique. Un facteur supplémentaire à garder à l'esprit, cependant, est que les ronds-points en Islande ont deux voies, et que les véhicules à l'extérieur doivent céder le passage à ceux à l'intérieur.

Éviter la conduite de nuit

Ce n'est pas toujours possible, surtout lorsque les journées sont plus courtes, mais essayez de minimiser la quantité de conduite que vous faites après la tombée de la nuit. D'une part, vous et vos passagers manqueront tous ces beaux paysages, mais d'autre part, la conduite de nuit en Islande est un tout nouveau défi. Le périphérique comporte des bandes réfléchissantes tous les cent mètres environ de chaque côté, et lorsque vous ne conduisez pas avec d'autres véhicules, elles peuvent devenir carrément hypnotiques. De plus, il y a peu de bordures et pas de bandes rugueuses, donc si vous avez un manque de concentration et que vous vous éloignez de la route, il est probable que vous ne vous en rendrez compte que lorsqu'il sera trop tard.

Acheter une carte

En cette ère de l'Internet, nous avons tendance à supposer que le GPS de nos téléphones cellulaires nous mènera partout. Mais quand vous conduisez en Islande, le signal peut devenir irrégulier, donc une bonne vieille carte est un bon investissement. Les directions routières en Islande ne sont pas compliquées, donc votre passager pourra naviguer facilement. De plus, vous ne serez pas tenté de commencer à jouer avec votre téléphone cellulaire en conduisant.

Les Islandais sont-ils de bons conducteurs ?

Photo of Iceland

Il est dangereux de généraliser, et nous savons tous qu'il y a de bons et de mauvais conducteurs partout dans le monde. Toutefois, on peut dire sans risque de se tromper que l'Islande a la réputation d'avoir des conducteurs sûrs, responsables et bien informés. Sans aucun doute, cela s'explique en partie par le fait que l'on vit ici toute l'année et que l'on s'adapte aux saisons et aux conditions changeantes.

Cela dit, il y a des exceptions à toutes les règles. Vous pourriez rencontrer une minorité de conducteurs locaux qui sont impatients et qui n'utilisent pas toujours leurs indicateurs. Malgré la répression policière, il y a quelques délinquants en série qui utilisent encore leur téléphone en conduisant.

Si vous rencontrez une mauvaise conduite en Islande, les mêmes conseils s'appliquent ici comme partout ailleurs dans le monde. Conduisez de façon défensive, ne vous laissez pas entraîner dans des représailles ou des disputes, et surtout, évitez de faire partie de leur problème, pas du vôtre.

Photo of Iceland

Est-il facile de comprendre les panneaux de signalisation en Islande ?

Photo of Iceland Street Signs

Road signs in Iceland are a little different to those you might see in other parts of Europe. However, the important ones are all simple and intuitive to understand, so they should not present a problem if you are driving in Iceland for the first time.

Les panneaux circulaires signifient des instructions, par exemple les limites de vitesse, tandis que les triangles donnent des avertissements, tels que les virages serrés ou le risque d'animaux sauvages sur la route. Les panneaux carrés sont informatifs. Les panneaux sont également codés par couleur, avec le rouge pour le danger, le bleu pour l'information et le jaune pour les avertissements généraux.

Voici quelques détails auxquels vous devez faire attention :

  • Bosse sur la route - l'image sur le panneau ne vous laisse aucun doute quant à sa signification, mais prenez l'avertissement au sérieux. En Islande, une bosse sur la route n'est pas quelque chose à frapper à grande vitesse, sauf si vous voulez faire face à une facture pour une voiture de location dont la suspension est défectueuse.
  • Pont à sens unique - ils sont communs à travers l'Islande. Ralentissez et assurez-vous que la voie est libre avant de continuer.
  • Lieu de passage - sur les routes étroites, il y a souvent de larges zones où vous pouvez négocier en toute sécurité les véhicules qui arrivent en sens inverse. Celles-ci sont bleues avec la lettre M.
  • Route fermée - pendant les mois les moins hospitaliers de l'année, certaines des routes les plus éloignées seront fermées. Vous verrez de nombreux panneaux de signalisation fermés si vous conduisez en Islande en octobre ou pendant les autres mois d'hiver. Ils sont là pour de bonnes raisons, alors n'ignorez pas ce signe important !

Photo of Iceland Street Signs

Qu'est-ce que le périphérique en Islande ?

Photo of Iceland Ring Road

Officiellement connu sous le nom de Þjóðvegur 1, ou Route 1, le périphérique s'étend sur plus de 800 miles sur tout le périmètre de l'Islande. C'est la seule façon pratique de voir les grandes villes, les cités et les points chauds touristiques de l'Islande. Il est facile à naviguer et peut vous amener à proximité des attractions en parcourant les principales zones urbaines. Ainsi, vous n'aurez aucune difficulté à trouver des endroits pour manger, faire le plein d'essence et passer la nuit. Pas étonnant que le périphérique soit si populaire auprès des touristes qui circulent en Islande !

La taille et la qualité de la route sont variables, bien que la grande majorité soit à chaussée unique et que la vitesse soit limitée à 90 km/h (55 mph). Il y a quelques zones à double voie et quelques sections dans le nord qui sont à voie unique et non pavées, mais elles sont peu nombreuses et très espacées.

Il n'y a pas de péage à prévoir en Islande, vous pouvez donc simplement prendre le périphérique et conduire. Bien que les zones de service soient raisonnablement fréquentes, il y a quelques tronçons, toujours dans le nord plus éloigné, où vous pourriez parcourir 100 km ou plus (65 milles) sans voir une station-service. Assurez-vous de toujours faire l'appoint si le réservoir est à moitié plein et vous n'aurez pas à vous inquiéter.

Photo of Iceland Ring Road

Je peux aller au centre de Reykjavik ?

Photo of Iceland Bridge

Peut-être en raison de la faible densité de population, la capitale de l'Islande est agréablement accueillante pour les automobilistes. Vous ne trouverez pas d'embouteillages, de zones réglementées et de conducteurs agressifs dans la plupart des grandes villes d'Europe, voire du monde.

Trouver une place de parking

Même le stationnement à Reykjavík n'est pas trop compliqué. Il existe de nombreuses possibilités, notamment des parkings réguliers, des parkings à étages et des zones où vous pouvez simplement vous garer dans la rue. Lorsque vous devez payer, vous devez saisir le numéro de plaque d'immatriculation du véhicule dans la machine et avoir votre carte de crédit à portée de main.

Naturellement, le stationnement est un peu plus cher en plein centre de la ville, mais gardez à l'esprit que Reykjavik n'est pas une grande ville. Vous pouvez vous garer à la périphérie de la ville et marcher jusqu'au centre en cinq minutes.

Les zones de stationnement sont désignées par les lettres P1, P2, P3 et P4. Le P1 est en plein centre et est le plus cher, tandis que le P4 est le moins cher. Si vous êtes en dehors de ces zones, le stationnement est gratuit.

Photo of Iceland Bridge

Et la conduite en hiver en Islande ?

Photo of Iceland Winter

Comme nous l'avons déjà mentionné, l'Islande est soumise à des hivers rigoureux, et la plupart des visiteurs préféreraient éviter de conduire en Islande en février ou mars et programmer leur visite pour le printemps ou l'été. Pourtant, conduire en Islande en hiver n'est ni aussi difficile ni aussi terrifiant que certains aiment à le penser. Vous voulez profiter de prix plus avantageux et essayer de conduire en Islande en novembre ? Gardez les points suivants à l'esprit :

S'en tenir aux routes principales

Les routes principales, y compris les sections pavées du périphérique et les rues de Reykjavik et des environs, ainsi que les grandes villes restent ouvertes et sont maintenues libres de neige dans la mesure du possible. En ce qui concerne les régions du nord, les hauts plateaux et les routes secondaires, la situation peut cependant être différente. Restez sur les routes principales et si vous voyez un panneau indiquant qu'une route est fermée, ne l'ignorez pas.

Voyage préparé

Les pneus d'hiver sont indispensables pour conduire en Islande entre octobre et avril. Normalement, l'entreprise de location s'en occupe, mais assurez-vous d'être doublement sûr avant de prendre la route, surtout si vous louez auprès d'une petite agence locale. Emportez avec vous l'équipement de sécurité de base, y compris une lampe de poche, une veste fluorescente, une trousse de premiers soins et un téléphone cellulaire entièrement chargé - juste au cas où.

Consultez les prévisions météorologiques

Il y a un vieux dicton en Islande qui dit que si vous n'aimez pas le temps qu'il fait, vous n'avez qu'à attendre cinq minutes. En hiver, les conditions peuvent changer rapidement et la neige est susceptible de tomber abondamment. Lorsque cela se produira, même les équipes de déblaiement des routes bien formées et expérimentées de l'Islande auront du mal à suivre le rythme. Vérifiez toujours les prévisions avant de partir en Islande, et si le temps est mauvais en route, retardez votre voyage si vous le pouvez.

Choisir le bon véhicule

Au plus fort de l'été, des milliers de touristes parcourent le périphérique à bord de berlines à deux roues motrices ordinaires sans réfléchir. En hiver, c'est une très mauvaise idée. Les régions au nord de l'Islande ne sont adaptées aux 4x4 qu'à l'arrivée des mois d'hiver.

Photo of Iceland Winter

Une expérience de conduite pas comme les autres

Photos of Iceland

Il n'y a aucune nation sur la planète qui ressemble autant à l'Islande, et l'utilisation de ses routes est une expérience tout aussi unique. Pourtant, il n'y a vraiment aucune raison de s'inquiéter de la perspective de conduire en Islande avec un permis américain. Il est essentiel d'avoir son propre véhicule pour profiter au maximum de votre visite.

N'oubliez pas les informations et les conseils ci-dessus et vous négocierez bientôt les routes et couvrirez les distances de conduite en Islande comme si vous l'aviez fait toute votre vie. Pour rappel, les points importants suivants sont importants à garder à l'esprit chaque fois que vous prenez le volant et partez en voiture en Islande :

  • Gardez toujours votre permis de conduire, votre permis de conduire international et les papiers du véhicule dans la voiture.
  • Ne soyez pas pressé. Ces limites de vitesse sont basses pour une raison. Outre les risques liés aux routes étroites et aux animaux errants, conduire plus lentement vous donne plus de chances de profiter du paysage spectaculaire.
  • Ne jamais boire et conduire. La police veut que vous et tous ceux qui conduisent en Islande restiez en vie, et elle traitera sévèrement toute personne conduisant sous influence.
  • Soyez particulièrement prudent en conduisant en Islande en hiver, et souvenez-vous que les conditions météorologiques peuvent se détériorer avec une rapidité incroyable.
  • La conduite des cols de montagne n'est possible que si le véhicule et le conducteur sont à la hauteur de la tâche. N'utilisez les routes F que pendant les mois d'été et si vous conduisez un 4x4.

Photos of Iceland
Wheel IDP

Prêt à obtenir votre permis de conduire international et à commencer à conduire à l'étranger?

Obtenez un permis de conduire international à partir de 49 $

Lancer ma candidature
Lancer ma candidature